Annonce

📢 Les Adhésions 2023 sont ouvertes. - Formulaire d'adhésion

#1 12-02-2018 23:03:28

Dyane7434
Visiteur
Inscription : 27-01-2018
Messages : 22

Journal d'une Dyane

18 Janvier 2018

Il faut que je vous raconte ce qui m'arrive depuis ces 5 derniers jours.
Mais avant, permettez moi de me présenter.
Je suis venue au monde le 11 Novembre 1973. J'ai appris plus tard que c'était au tout début de la crise du pétrole, mais à ce moment là, je ne m'en préoccupais pas. J'avais d'autres choses à faire.
Je m'appelle Dyane et j'ai fêté donc mes 43 ans fin 2017.
Une quadragénaire, mais en années humaines, une vieille dame.
Je n'ai gardé aucun souvenir de mes quarante et une premières années.
Depuis 2014, je passais beaucoup de temps à dormir à l'abri, dans une « campagne » comme on dit, en Ariège. Parfois, une petite promenade pour me dégourdir les bielles et respirer un peu, histoire de  ne pas devenir totalement impotente. J'avais un peu peur de finir au cimetière des vieilles caisses, comme ma compagne de solitude, une Dyane bleue nuit. Il ne reste d'elle que quelques pièces détachées et une bâche verte. Mais mon propriétaire, qui hébergeais bien d'autres vieilles comme moi, à deux ou quatre roues, semblait tenir à ne pas me laisser moisir sous l'auvent de la grange.
C'est ainsi que le Jeudi 18 Janvier, j'ai eu de la visite.
Vers 15h 30, il faisait doux et soleil, mon propriétaire, Jean-Marc, le collectionneur de vieilles machines comme moi, est venu avec Jean-Pierre.
J'ai bien volontiers démarré du premier coup, pour que l'on puisse me détailler sous toutes les soudures.
Ce que l'individu n'a d'ailleurs pas hésité à faire, me soulevant les jupes, scrutant mes dentelles, glissant son regard sous les tapis, le capot, louchant sur mes bas de caisse. J'en étais gênée.
Un petit tour sur les lacets goudronnés autour de mon refuge, retour à la case départ. Mon soupirant ne semblait pas convaincu, malgré ma bonne volonté et mon maquillage beige clair, qui cachait un peu mon âge.
Je me suis dit que ce ne serait pas cette fois que je quitterais ma grange à tous les vents.
J'avais tort. Le Samedi suivant, Jean-Marc m'a sorti de ma torpeur : fait inhabituel, car il ne me sortait jamais sous la pluie. Il a soigneusement emballé quelques pièces détachées qu'il a rangées dans mon coffre et m'a conduite jusqu'à sa maison, dans le village d'Unzent, ou j'ai été soigneusement garée dans la cour.
Je me doutais bien que quelque chose se préparait, mais j'ai quand même été bien surprise de les voir.
Cela devait faire quelques heures que la pluie rinçait mes tôles, quand ils sont arrivés. Jean-Pierre n'était pas venu seul. Thomas, Sarah et Judith ses grands enfants, me tournaient autour. Nadine se tenait un peu à distance, souriante. Apparemment, ils me trouvaient à leur goût. Thomas posait déjà des questions sur la conduite, la vitesse,…
L'affaire fut vite conclue et me voilà partie, avec ma dot à l'arrière ( une aile, des pièces détachées, dont un carburateur qui devrait me redonner le souffle de ma jeunesse).
Jean-Pierre au volant menait le train avec tout le respect dû à mon âge et surtout, pour ne pas malmener plus encore mes rhumatismes mécaniques qui se manifestaient bruyamment : la sonorité de l'échappement un peu « sport » cachait mal les grognements de la transmission et les renâclements de la suspension  dans les virages. Il ne fut pas non plus long à comprendre que mes malheureux tambours tenaient plus des ralentisseurs que de véritables freins.
Judith fut du voyage : promue copilote, elle avait la délicate mission de suivre sur le GPS le parcours retour et de relayer à voix haute à Jean-Pierre les différents changements de direction. Tâche dont elle s'acquitta avec enthousiasme, guettant mes « records successifs » de vitesse et s'en régalant comme d'une aventure tumultueuse : pluie battante, grincements d'agonie de mes suspensions, tremblements de toute ma structure sur le macadam irrégulier, tout contribuait à faire de ce trajet un grand voyage et de mes trajectoires dandinantes une course dantesque !   
Mais, quel que fut l'enthousiasme de ma jeune passagère, c'est à l'allure sénatoriale de 80 km/h que mes exploits du jour furent limités et, grâce à une pluie persistante, ma lenteur pouvait passer pour de la prudence !
Au terme de 2h15 de parcours, je rejoignais mes nouvelles pénates.
On me gara sagement devant le garage, qui deviendrait mon « home, sweet home » et je passais ma première nuit dans ma nouvelle famille, contente d'être arrivée à bon port !

Hors ligne

#2 13-02-2018 08:10:21

alain43
Membre DCF - Organisateur Nationale
Lieu : rosieres (43)
Inscription : 02-12-2008
Messages : 1 656
Site Web

Re : Journal d'une Dyane

Bienvenue Dyane et Jean-Pierre wink

Hors ligne

#3 13-02-2018 08:19:54

clembardo
Membre d'honneur du DCF
Lieu : 37000 Tours
Inscription : 02-08-2011
Messages : 18 740

Re : Journal d'une Dyane

Quelle belle histoire, merci Dyane. Je te souhaite des kilomètres heureux, conduite par Jean-Pierre et guidée par Judith.

Cordiaclément


- Dis Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
- Je vois un grand troupeau de Dyanes frémissantes,
  J'entends sous leurs capots leurs trois chevaux hennir
  Grâce à elles notre vie sera plus palpitante !

Hors ligne

#4 13-02-2018 11:12:58

gaston
Visiteur Assidu
Lieu : Pau
Inscription : 03-09-2008
Messages : 887

Re : Journal d'une Dyane

Tu va dégourdir tes bielles maintenant


Alain

"Jeanine" 425 "bleu cristal"
On appelle voiture d'occasion une voiture dont toutes les pièces font du bruit sauf le klaxon.

Hors ligne

#5 13-02-2018 13:48:06

Dyaniste63
Secrétaire du DCF
Lieu : Auzat la Combelle (63)
Inscription : 21-07-2014
Messages : 9 879

Re : Journal d'une Dyane

Et bien une belle histoire pour Dyane. Bienvenue Jean-Pierre.

Maintenant on veut la suite et des photos wink

Hors ligne

#6 13-02-2018 17:07:35

flu0221
Membre DCF
Lieu : Belgique 5560 Mesnil St Blaise
Inscription : 15-10-2015
Messages : 2 528

Re : Journal d'une Dyane

Bienvenue ici Jean-Pierre smile


Laurent
2cv Azam6 blanc carrare 1967.
Dyane 6 bleue azurite 1979.

Hors ligne

#7 13-02-2018 17:53:19

Flupke
Président du DCF
Lieu : Overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 15 717

Re : Journal d'une Dyane

superbe présentation,encore quelques photos pour être complet, wink


Tu peux jouer avec, mais pas te pendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

#8 13-02-2018 18:50:57

Phil12
Trésorier du DCF
Lieu : Rodez (12)
Inscription : 21-03-2014
Messages : 8 096

Re : Journal d'une Dyane

Bonjour et bienvenue ici Jean-Pierre
Une bien belle histoire bien contée smile
Peut-être as-tu fait quelques photos de ton périple wink


Philippe
Les temps changent... à l'époque, personne ne se retournait quand je passais en Dyane, aujourd'hui si !
Mes gros jouets : Dyane 6 1972, 404GT 1963 et CRF1000L Africa Twin 2017

Hors ligne

#9 13-02-2018 18:56:50

VévédeVendée278507
Visiteur Assidu
Lieu : 27400 MONTAURE
Inscription : 16-03-2017
Messages : 509

Re : Journal d'une Dyane

Bravo!!! Très beau conte élégamment écrit.. tout y est...  Au plaisir de voir Dyane et ses cochers..
Hervé   smile


Rien ne sert de courir...Il faut partir à point...

Hors ligne

#10 13-02-2018 22:45:58

Dyane7434
Visiteur
Inscription : 27-01-2018
Messages : 22

Re : Journal d'une Dyane

L'histoire a une suite, si cela vous plaît....

Dimanche 21 Janvier 2018

Branle-bas de combat ! Après deux jours sans mouvement, le garage est grand ouvert . Thomas semble bien décidé à remuer ciel et terre pour s'occuper de moi. Le voila qui déblaie, range, empile cartons et caisses, chaises et autres luges pour me faire une place suffisante. Je peux ainsi faire mon entrée dans mon garage et passer ma première nuit à l'abri...
Mais avant, Thomas veut absolument faire un petit trot d'essai avec moi. Alors, nous partons chercher le pain : il fait beau, ce n'est pas très loin et Jean-Pierre dispense ses conseils :  «  une Dyane, çà n'a rien à voir avec les voitures d'aujourd'hui. C'est pas une direction assistée, mais plutôt « insistée », çà ne freine que si tu as du jarret et celle-ci ne freine pas, elle ralentit ; il faut pomper un fois pour avoir de la pression », etc, etc,…, on dirait qu'il parle d'une dangereuse machine qu'il faut dompter !

J'aurais dû me méfier un peu de toute cette énergie déployée : à peine remisée, voilà que mon mécano en herbe se met en devoir de m'ôter ailes et capot, pour y voir plus clair. Son grand frère  Fabien est venu lui prêter main forte : à deux contre une, que pourrais-je faire ?
L'inspection est un peu plus approfondie : le verdict tombe, il va falloir s'occuper de mes joints de transmission : ils sont tous crevés ! Mes roulements avant ont vraiment du jeu,mes amortisseurs sont qualifiés de pompes à vélo. Quant à ma carburation et mon allumage, tout doit être repris et réglé. Jean-Pierre préconise une vidange moteur et boîte et, pour ne pas faire de jaloux, avec tous ces soins à l'avant, mon train arrière devrait recevoir de nouveaux freins. Cerise sur le gâteau, je suis bancale : je suis bien dotée d'un batteur à inertie à l'avant-droit, mais pas à l'avant gauche.
Il faut absolument que je passe victorieusement le contrôle technique dans le mois si je veux pouvoir faire quelques balades avec Jean-Pierre. Pas question non plus de garder cette toux caverneuse : un petit kit allumage, un nouveau collier au collecteur d'échappement et tout devrait rentrer dans l'ordre.
1518554593.jpeg
Tiens, une fille ! Elle s'intéresse : pas bête l'idée du scotch à masquer pour repérer les fils que l'on débranche ! Un peu d'esprit pratique et de méthode ne font pas de mal : je ne voudrais pas me retrouver à cligner des phares !

Hors ligne

#11 13-02-2018 22:49:26

Dyane7434
Visiteur
Inscription : 27-01-2018
Messages : 22

Re : Journal d'une Dyane

Allez, parce que c'est vous, encore un petit bout....

Mercredi 24 Janvier.

Thomas m'a rhabillée : il semble que l'on manque de pièces et surtout de temps pour s'occuper  de moi. Tant pis. Au moins suis-je au sec.

Mercredi 31 Janvier.
Au secours ! Je suis victime d'expérimentations hasardeuses de Thomas : il m'a affublée à l'entrée et sortie de mon filtre à air…. De collants ! Il est persuadé qu'ainsi, aucune des saletés de ma cartouche n'ira me faire tousser. Quelqu'un pourrait lui expliquer qu'il suffit de la nettoyer à l'essence ? Il est vrai que j'ai le nez passablement bouché…. Jean-Pierre lui a heureusement conseillé de m'enlever ces nylons… je ne suis pas une fille légère, moi !
Petite consolation : j'ai fait la connaissance de  Lya, la petite fille de Jean-Pierre. Il faut dire que  Fabien et Thomas s'en sont donné à coeur joie : un vrai tour de manège à balancer de droite et de gauche ! J'ai bien grogné un peu des pots, mais elle est si mignonne. Juchée sur les genoux de sa tante Judith, elle faisait un voyage immobile, manipulant tout ce qui était à portée de ses petites mains  et empoignant le gros volant bleu comme la barre d'un navire dans une houle de fin du monde. Verdict : « Elle est rigolote la voiture à Papy ».

Vendredi 2 Février

C'est Noël ! Un peu en retard, mais Jean-Pierre s'est transformé en bonhomme rouge ( sans doute à cause du froid persistant) et m'a porté plein de cadeaux : des bidons d'huile, filtres, essuie-glaces, puis, du lourd : quatre amortisseurs, un jeu complet de joints de transmission, et un allumage flambant neuf.
Ca n'a pas traîné, ce maniaque du topless de Thomas m'a de nouveau dénudée : c'est pour la bonne cause, la révision devrait avoir lieu assez vite, car rendez-vous est pris chez le spécialiste des articulations, et des réglages….
Jean-Pierre se fait plein de nouveaux amis grâce à moi ! Il paraît qu'il y en a plein comme lui qui aiment bien les vieilles dames comme moi…., au point de leur redonner une seconde jeunesse !
Je recèlerait encore bien des mystères : quelle pipe d'admission pour un double corps ? Ou trouver un pivot qui supporte un batteur ? Quel modèle de batteur ? Quel type de piston dans mes tambours ?
Mystérieuse ! Une grande fille toute simple comme moi ! Décidément, les hommes ne connaissent pas grand-chose au genre féminin !
J'écoute attentivement les conversations du père et du fils et leur programme est de plus en plus alléchant ! J'en frétille des rotules !
Le contrôle approche et je suppute que mon protecteur s'impatiente à l'idée que les beaux jours vont arriver et que je puisse ne pas être au mieux de ma forme ! Je suis aussi impatiente que lui : l'inactivité me pèse et le balancement de ma caisse sur les petites routes me manque…
Vivement demain… s'il fait vraiment mauvais, j'ai des chances qu'ils se réfugient au garage et s'occupent enfin de moi !

Hors ligne

#12 13-02-2018 23:07:04

clembardo
Membre d'honneur du DCF
Lieu : 37000 Tours
Inscription : 02-08-2011
Messages : 18 740

Re : Journal d'une Dyane

Un grand merci pour ce beau récit plein de poésier.  Bonne continuation pour tous les travaux entrepris.

Cordiaclément


- Dis Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
- Je vois un grand troupeau de Dyanes frémissantes,
  J'entends sous leurs capots leurs trois chevaux hennir
  Grâce à elles notre vie sera plus palpitante !

Hors ligne

#13 14-02-2018 05:55:07

pasrouge
Membre DCF
Lieu : Vendée
Inscription : 22-09-2008
Messages : 2 944
Site Web

Re : Journal d'une Dyane

Un peu de patience, après le contrôle, tu finiras par regretter le temps où tu étais tranquille au garage. Ce doit être la raison du caprice de Tagada qui attend tranquillement ses pièces à l'abri.


Jacqueline

Hors ligne

#14 14-02-2018 11:57:22

CRICRIB
Membre DCF
Lieu : Ligné (44850)
Inscription : 23-08-2017
Messages : 1 305

Re : Journal d'une Dyane

quel ssympathique récit...j'adore!


Dydyne: une Dyane 6 beige vanneau de 1974.

Christian

Hors ligne

#15 14-02-2018 18:48:07

Phil12
Trésorier du DCF
Lieu : Rodez (12)
Inscription : 21-03-2014
Messages : 8 096

Re : Journal d'une Dyane

Très passionnant ton récit, vite la suite wink


Philippe
Les temps changent... à l'époque, personne ne se retournait quand je passais en Dyane, aujourd'hui si !
Mes gros jouets : Dyane 6 1972, 404GT 1963 et CRF1000L Africa Twin 2017

Hors ligne

#16 14-02-2018 22:31:08

Dyaniste63
Secrétaire du DCF
Lieu : Auzat la Combelle (63)
Inscription : 21-07-2014
Messages : 9 879

Re : Journal d'une Dyane

Super récit de mlle Dyane smile

Hors ligne

#17 21-02-2018 23:46:24

Dyane7434
Visiteur
Inscription : 27-01-2018
Messages : 22

Re : Journal d'une Dyane

Les aventures continuent...

Samedi 3 février
Raté, les voilà qui s'embarquent dans une jeunette spacieuse et suréquipée qui me snobe… Patience, le (beau) temps jouera pour moi !
PS : le bruit court que l'on me chercherait un nom. Il semble que cela se fasse dans le « milieu ». J'espère qu'ils ne vont pas m'appeler Titine ou Simone… C'est d'un commun ! Je vais y réfléchir de mon côté.

Dimanche 4 Février.

Il fait beau et j'ai eu droit au soleil à ma première vraie toilette : passage à la karcher. Ca chatouille un peu mais quand on a la graisse bien incrustée sur les longerons le résultat est moyen. Thomas avait bien commencé au pinceau et à l'essence, la tâche s'est avérée bien vite assez fastidieuse et d'autres choses plus urgentes attendaient. Retour donc dans ma niche et là, ce fut le grand jeu ( ou presque!) : vidange moteur ( pour fêter mes 99000 kms!), filtre à huile, décrassage du filtre à air. Puis, deux bougies neuves (comme un anniversaire avancé), des fils neufs. Un petit coup de clé pour voir si çà part bien ; pas d'erreur, je suis peut-être une vieille dame, mais maintenant, j'allume ! Thomas fait des yeux comme des soucoupes...
On se penche ensuite sous ma robe : un premier amortisseur flambant neuf a pris place. Pour l'autre, il va falloir patienter, l'axe avant ne veut pas sortir ! Un coup de dégrippant et on y verra plus clair après.
Par contre, j'en ai vu un changer de tête, quand, armé d'une paire d'amortisseurs, ils a voulu réitérer l'exploit  à l'avant. Désarroi lorsque l'on constate qu'une Dyane de 1974 n'a pas d'amortisseurs mais dispose de frotteurs dans l'essieu avant, qui, secondés par des batteurs, assurent ma stabilité en toutes circonstances. Me revoilà mitraillée (je n'aurais jamais cru être aussi souvent flashée avec une vitesse de pointe aussi ridicule!) et mon bienfaiteur parti explorer internet pour résoudre ce nouveau rébus. Après moultes recherches, le décision est tombée : puisqu'on a des amortisseurs, on va s'en servir : je vais être équipée d'un kit qui permet d'installer des amortisseurs hydrauliques ou à gaz en lieu et place de mes frotteurs !
Du coup, on en est  restés là pour la journée.

Hors ligne

#18 22-02-2018 00:00:13

Dyane7434
Visiteur
Inscription : 27-01-2018
Messages : 22

Re : Journal d'une Dyane

Mercredi 7 Février
J'ai rendez-vous demain avec le spécialiste et je ne suis pas prête. Heureusement, Thomas, le brave garçon, ne se décourage pas. Dès le début de l'après-midi, il s'attaque à mon deuxième amortisseur récalcitrant. Comme il est têtu, il gagne. Ce fut l'occasion de se rendre compte que les deux anciens n'étaient même pas du même modèle ! Le résultat est radical ; je ne m'affaisse plus sur mes fesses.
Internet  a du bon, surtout pour la paire d'amateurs qui s'occupe de moi : mon batteur n'a qu'à bien se tenir, ils savent maintenant par où passer pour le démonter. Mais chacun sait qu'un match n'est gagné qu'après le coup de sifflet final : la lutte fut donc plus dure que prévu.
Première surprise : avec mon cric personnel, pourtant bien prévu pour me monter assez haut dans les airs, échec total ! La roue avant reste obstinément collée au béton : probablement un effet secondaire de mes frotteurs qui ne frottent plus rien.
Changement de stratégie : on va piquer le cric de l'Evasion, on le glisse sous mon bras de suspension avec une cale en bois et en une minute, voilà que je lève la roue comme un chien prostatique lèverait la patte. Délestée de ma roue, les deux écrous ne font pas un pli. Tout va bien jusqu'au moment ou il faut retirer le batteur. On frappe avec un marteau et une cale en bois : zéro. On convoque une massette d'un kilo et un axe métallique et on frappe plus franchement : joie ! Une lézarde dans la couche de crasse graisseuse est apparue ! Le batteur a tremblé !
Sans doute un peu fatigué de négocier, les arguments frappants pleuvent : enfin le batteur se laisse convaincre de se retirer ! Le voilà séparé. Il fonctionne ! Pas grave, avec cette masse supplémentaire suspendue d'un côté, je ne savais pas trop à quel nid de poule me vouer. Je devrais retrouver une certaine harmonie entre mes deux roues.
Pas le temps de remonter ma carrosserie avant de m'emmener chez le bon docteur. Tant pis, on ira demain matin aux aurores !

Hors ligne

#19 22-02-2018 00:26:11

clembardo
Membre d'honneur du DCF
Lieu : 37000 Tours
Inscription : 02-08-2011
Messages : 18 740

Re : Journal d'une Dyane

J'aime, c'est palpitant, j'espère la suite ......... Bon courage pour ce qui reste à faire et pour ton prénom. Il y a le choix, ne t'inquiète pas !

Cordiaclément


- Dis Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
- Je vois un grand troupeau de Dyanes frémissantes,
  J'entends sous leurs capots leurs trois chevaux hennir
  Grâce à elles notre vie sera plus palpitante !

Hors ligne

#20 22-02-2018 05:55:30

gegedu13
Membre DCF
Inscription : 25-11-2015
Messages : 2 723

Re : Journal d'une Dyane

Super récit pour cette Dyane" Bleuge " wink Elle est bien chouchoutée en tout cas !!!!


Gérard.
Longue route les Dyanistes !!

Hors ligne

#21 22-02-2018 14:07:23

Dyaniste63
Secrétaire du DCF
Lieu : Auzat la Combelle (63)
Inscription : 21-07-2014
Messages : 9 879

Re : Journal d'une Dyane

Super les aventures de cette petite smile vivement la suite

Hors ligne

#22 16-08-2022 22:34:03

Caracole
Membre DCF
Inscription : 13-08-2022
Messages : 6
Windows 10Firefox 103.0

Re : Journal d'une Dyane

Bonsoir,
pardonnez-moi, je crois que je me suis endormie... La bielle au bois dormant !
Oui, je sais, ce n'est pas le même nom, mais mon propriétaire avait oublié son pseudo et ses identifiants (lui aussi s'est un peu endormi !). Il est très occupé et mes problèmes de vieille Dyane sont passés un peu au second plan.
Mais, ce n'était pas tout à fait du temps perdu : notre Thomas a entre temps gagné ses galons de mécanicien et le revoilà à mon chevet bardé de ses diplômes et du matériel adéquat ! Les affaires reprennent et peut-être vais-je enfin caracoler sur les routes de campagne ! Au fait,  si vous n'avez pas remarqué, je vous le dis : je suis baptisée depuis quelques temps ! Caracole est mon nom ! Ce serait, selon Jean-Pierre, en rapport avec mes bonds et rebonds sur les bosses des chemins vicinaux. Il dit aussi qu'un "caracole", c'est un petit escargot, dans le midi et en Espagne. Je ne sais pas laquelle des deux interprétations je préfère...
Pour en revenir aux choses sérieuses, je vous fais passer rapidement les photos de la suite des travaux et des questions que mes deux docteurs se posent au fur et à mesure des démontages et de ses surprises... car je suis une cachotière ! Je ne doute pas que parmi cette docte assemblée, il y ait des spécialistes capables de répondre ! Suivez moi s'il vous plaît dans la rubrique "technique" !
Bonne soirée à tous et j'espère à bientôt !

Hors ligne

#23 16-08-2022 23:02:32

Caracole
Membre DCF
Inscription : 13-08-2022
Messages : 6
Windows 10Firefox 103.0

Re : Journal d'une Dyane

Bon, il semble que Jean-Pierre ne soit pas plus dégourdi avec la navigation dans un forum qu'avec une clé de 12 à la main...
Aussi, vais-je vous poser mes petites questions dans mon journal (pas trop) intime !
Pour commencer, le démontage de mon moteur et ma boîte a révélé un gros trou sous le nez de boite : le support de boîte a un jeu énorme et la boîte, afaissée, à force de frotter sur la traverse du châssis, a percé la tôle ! Problème : comment réparer cela, à part une tôle à la forme, soudée par dessus ? En ce qui concerne le support de boîte complet (c'est à dire avec la tige qui le relie à l'essieu), est-ce que cela se démonte ou faut-il changer tout l'essieu ?
Autre surprise : je vous avais dit que j'avais une flasque de roue avant gauche qui comportait le support de batteur à inertie et celle de droite, rien. En poussant l'observation, mon bras de suspension avant droit n'est pas du même modèle que le gauche ! Et, après quelques recherches, il semble que trouver un bras de suspension (avec ou sans support de batteur) soit plus compliqué que de trouver un turbo sous un capot de deux pattes.... Que me conseillez-vous de faire ?
Toujours en rapport avec mon train avant, si les frotteurs ne sont pas réglés (et les bras dépareillés ne m'incitent pas à l'optimisme !), est-ce que pour retrouver mon équilibre et ma tenue de route, on doit les régler ou les amortisseurs et ressorts sont censés faire le travail tout seuls ?
La tôle de protection sous le moteur était complètement déchirée : Jean-Pierre l'a proprement découpée et en a commandé une neuve : il va falloir la souder aux traverses, mais mes tôles sont si fines qu'il craint d'y faire des trous avec les électrodes ! Quelqu'un aurait une astuce ou pourrait simplement nous indiquer que je ne risque rien ?
Merci d'avance à vous tous et bonne nuit !

Hors ligne

#24 17-08-2022 18:37:52

Fifty_Five
Membre DCF
Lieu : Île de France
Inscription : 28-11-2015
Messages : 1 558
MacintoshSafari 13.1

Re : Journal d'une Dyane

Salut Caracolette,

Pour la traverse percée par la boîte, tu parles de ça :

small.P1020826r.jpg.080b5479718c51b00601e4e63f58e0df.jpg

J'ai reformé une pièce

small.P1020831r.jpg.28beef32a9d5bd312a32b947260bdbe7.jpg

Soudure au mig fil de 0,6 en points de chainette

small.P1020837r.jpg.65e7899c35488d779f3a3ce7247b2da7.jpg

Une fois réparé

small.P1020849r.jpg.7e3059e5d3604cc94aa27723033a5e50.jpg

Pour la tôle sous le moteur, j'ai eu la même misère et j'ai décidé d'en mettre une neuve, mais amovible pour changer le filtre à huile sans tout dégueulasser.
Découpe de l'ancienne tôle

small.P1020856r.jpg.cc25bf3845f09a15445823626c04832b.jpg

Pose de la nouvelle après avoir mis des écrous prisonniers dans le châssis

small.P1020882r.jpg.0dd7896e2b0c0eabd66864f118872d06.jpg

Les écrous prisonniers... oui, c'est du renault qui date du temps où j'étais du coté obscure...

small.P1020877r.jpg.0eaffcbc3e84a27adaeb92c6fd299a22.jpg

Le résultat est nickel.

small.P1020880r.jpg.f9218916c7db072501bef6b73b208de0.jpg

La bise de la Mouette à Caracolette.

Edit : changé écrous "borgnes" contre écrous "prisonniers".

Dernière modification par Fifty_Five (17-08-2022 22:16:21)

Hors ligne

#25 17-08-2022 23:04:59

Caracole
Membre DCF
Inscription : 13-08-2022
Messages : 6
Windows 10Firefox 103.0

Re : Journal d'une Dyane

Voilà, je pense avoir réussi à télécharger des liens qui peuvent mener aux photos... Mais du diable si je sais comment !

06b19bec68ad3b0fd9445ca453a1adc55fb5e6ba.jpeg
Traverse de chassis "mangée" par la boîte de vitesse
7444073fa21ef3d7326f6151a20e3e817ecd652b.jpeg
Bras de suspension avant gauche, sans support de batteur
0393e0770b9f2ecb98fec6e19d14f2191e2c48fb.jpeg
Bras de suspension avant droit, avec support
7d7dd8f840eb331dbd04d8419307ac90c0667eed.jpeg
Flasque de roue gauche : pas de support de batteur !
3ba4c01ff4f6e91d42f7a3e20460cfccc03b0988.jpeg
Flasque droite : avec support !

Bonne nuit les petits....
Pom popopom popopom pompom....

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans cette rubrique: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

[ Générées en 0.078 secondes, 7 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 1.7 Mio (pic d'utilisation : 1.75 Mio) ]