Forum du Citroën Dyane Club de France

Ceci est le forum du Citroën Dyane Club de France. Petites annonces, questions techniques, n'hésitez pas à vous exprimer librement tout en respectant la "Net" étiquette ! Votre Webmaster. Langues autorisées : français et autres langues de la CE.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

📣 Les adhésions 2021 au Dyane Club de France sont ouvertes. rendez vous dans la rubrique "Café"

#26 09-02-2021 16:51:55

phareouest
Membre DCF
Inscription : 08-02-2011
Messages : 2 403
Windows 7Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Moi ,en 2CV  ,mais c'était une "Azam" à banquette confortable......

Hors ligne

#27 09-02-2021 17:17:11

Ben57
Membre DCF
Lieu : Namur, Belgique
Inscription : 31-01-2021
Messages : 159
Windows 10Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

La Dyane de la maman de ma copine était aussi avec une banquette à l'avant.
Et avec embrayage centrifuge, je ne sais plus si je l'ai mentionné.
Et de mémoire, la banquette arrière était non rabattable.


Benoit

"Lagunette", une Dyane 6 Bleu Lagune de 1982, depuis janvier 2021
(longtemps après une Rouge Villalunga -neuve-, entre octobre 1982 et février 1986)

Hors ligne

#28 09-02-2021 23:03:46

Melvin
Membre DCF
Lieu : Hérault/Territoire de Blefort
Inscription : 06-05-2018
Messages : 495
Windows 10Firefox 85.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Beau récit, prenant...mais trop court à chaque fois !! lol

Hors ligne

#29 10-02-2021 09:14:20

Karagheuz
Visiteur Assidu
Lieu : Sault (84)
Inscription : 02-11-2017
Messages : 741
UbuntuFirefox 85.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Belle plume smile


Jérôme
Dyane Luxe 67, Dyane 77, des cousines bicylindres et d'autres autos hautement chevronnées.

Hors ligne

#30 18-02-2021 13:23:49

Ben57
Membre DCF
Lieu : Namur, Belgique
Inscription : 31-01-2021
Messages : 159
Windows 10Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Saison 1
Episode 3: septembre à décembre 1978

Pour cette nouvelle année scolaire, nous avons convaincu nos parents respectifs que nous avions tous deux trouvé notre vocation: l'enseignement. Elle se voyait bien en prof de langues, dans les petites classes du secondaire (collège en France); ancien animateur d'une meute de louveteaux, je me voyais bien en instituteur (et beaucoup autour de moi me disaient: "évidemment! tu es fait pour ce métier!").

Bien que ces formations soient dispensées dans notre propre ville, nous nous étions inscrits dans deux établissements proches l'un de l'autre, dans la jolie petite ville de Jodoigne, située à une petite quarantaine de kilomètres de Namur où nous habitions chacun chez nos parents.

L'intérêt officiel: la réputation de ces deux écoles.
L'intérêt officieux: on le devine...
Nous avions en effet aussi convaincus nos parents respectifs que les navettes en bus ou train seraient longues et compliquées. Et donc qu'on ne pourrait se passer de la location d'un "kot" (nom donné en Belgique aux chambres ou aux petits studios loués à des étudiants). Enfin, la la location de deux "kots", en l'occurrence: nos parents ne voulaient pas que nous vivions ensemble, ce qui aurait nuit à nos chères études.
J'ai donc eu droit à une chambrette sombre dans la maison sombre d'une petite veuve sombre qui hébergeait deux autres candidats instits, dont un que je connaissais.
Elle a eu droit à une autre chambrette dans autre un immeuble dont le rez-de-chaussée était occupé par un garage Fiat. L'étage avait été transformé en une sorte de kot communautaire: chacun sa chambre, mais cuisine et sanitaires partagés.

Les déménagements sommaires étant effectués, nous avons donc entamé cette année scolaire plein de joie et d'optimisme: le dimanche soir, j'enfourchais ma Honda 400 four, elle se glissait dans la Dyane de sa maman et en route pour Jodoigne où on se retrouvait. La Dyane rejoignait le garage qui avait été loué pour l'occasion, car elle était fragile des bronches. Et, dès que le moteur était un peu refroidi, ma copine soulevait le capot et recouvrait le 602 d'une épaisse couverture.

Oh, bien sûr, nous allions au cours, à tous les cours.
Mais quand sonnait l'heure de la sortie, on se retrouvait rapidement dans sa chambrette, négligeant quand même un peu les travaux à réaliser...
Sa chambre n'était quasiment pas meublée. On avait juste apporté une table, une chaise et un matelas posé au sol. Mais très vite, ce matelas s'était révélé inconfortable (version officielle) et il avait fallu en empiler deux pour assurer des nuits réparatrices. Bien entendu, très rapidement, j'ai passé beaucoup de nuits dans cette chambrette, après que nous ayons désempilé les matelas. En gros, on payait donc mon kot pour des prunes...

Question cuisine, c'était un peu galère... Et ça manquait d'intimité. Je ne me sentais d'ailleurs pas le bienvenu au milieu de cette collocation exclusivement féminine. Je pense qu'on mangeait beaucoup au lance-pierre, en fait.

Sauf que, de temps en temps, on sortait la Dyane du garage et, hop!, direction Namur pour aller y manger un bolo (spaghetti bolognaise). Dans ces cas-là, bizarrement, les navettes n'étaient pas un problème...

Je vous passe (désolé!) les détails, mais sachez que nous avons donc vécu à ce rythme jusqu'aux vacances scolaires de décembre. Sauf qu'à un moment, j'ai abandonné la moto pour faire les trajets en Dyane.

Arrive, déjà, décembre. Et viennent les résultats du premier trimestre: je m'en étais bien tiré et ma motivation était intacte. Ce n'était pas son cas à elle..
Elle décide donc d'abandonner ces études et même les études, et se lance dans le monde du travail.
Adieu l'accès à la chambrette au-dessus du garage Fiat!
Adieu les bolos nocturnes!
Et, pour en revenir à ce qui nous intéresse, adieu la Dyane!

Fin de la saison 1!

Car, oui, avec ses premiers salaires, elle s'est payé une première voiture perso: une Fiat 127 1100cc (très sympa aussi, d'ailleurs, et encore beaucoup à raconter, mais c'est hors sujet; peut-être, un jour, la publication d'un livre presque terminé depuis... 20 ans au moins!).
Par conséquent, pour moi, il n'y avait plus d'intérêt à kotter, puisqu'elle re-logeait à Namur.
Et donc, j'ai renoncé à ma chambre sombre dans la maison sombre de la veuve sombre, et ai fait les navettes... dans une Peugeot 104 achetée d'occasion pour... l'occasion. Et exit la Honda 400 four.

De ce beau trimestre à Jodoigne, il ne me reste qu'un seul souvenir visuel: un dessin que j'avais réalisé sur base d'une photo prise in situ.

8c4ede5288d71515c3774059a45990e1815e214f.jpeg

PS: J'ai utilisé ce dessin pour la pochette d'un CD (oui, je suis aussi un peu auteur-compositeur-interpète-[très] amateur.) Si vous n'avez vraiment rien d'autre à faire, c'est par ici que ça se passe: https://youtu.be/oD53fksgj4w

NB: tout psychanalyste de base trouverait là une des raisons pour lesquelles j'ai racheté une Dyane en 2021, à près de 64 ans.
Il y lirait autant de la nostalgie de mes 20 ans qu'un désir enfoui de reconstituer ce que j'ai vécu, il y a plus de 40 ans, grâce à (et dans) cette voiture...

Ce serait pourtant trop simple...

(à suivre...)

Dernière modification par Ben57 (18-02-2021 14:50:48)


Benoit

"Lagunette", une Dyane 6 Bleu Lagune de 1982, depuis janvier 2021
(longtemps après une Rouge Villalunga -neuve-, entre octobre 1982 et février 1986)

Hors ligne

#31 18-02-2021 13:41:26

FRANZ4268
Membre DCF
Lieu : 38350
Inscription : 30-03-2012
Messages : 2 779
MacintoshSafari 12.1

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

J'adore tes potins de divan!.... smile


François.
Mes voitures actuelles: Dyane 6 rouge corsaire AYA3 de 1968, Dyane 6 blanc stellaire 1969, DSuper ivoire borely 1972, Traction 11BL noire 1951.

Hors ligne

#32 18-02-2021 17:32:38

Flupke
Vice-Président du DCF Correspondant Nord et (B)
Lieu : overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 14 186
Windows 10Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Quelle belle histoire, les couleurs de la Fiat et la Peugeot étaient elles sombres aussi? Et les soirées de décembre 1978, sombres aussi?
Tu as raison, revenons en à la Dyane, qui pour moi n'est que le prétexte de cette sombre histoire où je remarque qu'il n'y a pas
que les matelas qui étaient "empilés" wink

Bravo pour l'esquisse, qui me fait comprendre l'histoire des matelas, et la chanson

Vivement la suite


Tu peux jouer avec, mais pas te prendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

#33 18-02-2021 20:44:45

Dyaniste63
Secrétaire du DCF
Lieu : Auzat la Combelle (63)
Inscription : 21-07-2014
Messages : 9 246
LinuxChrome 83.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Sympa ton récit une fois de plus 😉

Hors ligne

#34 19-02-2021 09:00:08

flu0221
Membre DCF
Lieu : Belgique 5560 Mesnil St Blaise
Inscription : 15-10-2015
Messages : 2 330
Windows 10Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Merci pour ce récit, on attend la suite wink


Laurent
2cv Azam6 blanc carrare 1967.
Dyane 6 bleue azurite 1979.
2cv6 Spécial rouge Vallelunga 1982.

Hors ligne

#35 23-02-2021 23:14:41

axel30
Visiteur Assidu
Lieu : nimes (dept 30)
Inscription : 16-11-2009
Messages : 958
Windows 7Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Bonsoir,

quelle plume! c'est un régal a lire, que de souvenirs précis!

On en redemande encore!

Axel

Hors ligne

#36 05-03-2021 19:46:37

Ben57
Membre DCF
Lieu : Namur, Belgique
Inscription : 31-01-2021
Messages : 159
Windows 10Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Saison 2
Episode 1: janvier 1979 à janvier 1981

-----------------
Avant-propos :
Vous pouvez allègrement sauter cet épisode dans lequel il n’est absolument pas question de Dyane.
-----------------

La deuxième partie de l’année scolaire se déroule comme on le suppose à la fin de l’épisode précédent : je fais les allers-retours en Peugeot 104 pour suivre les cours à Jodoigne, elle utilise sa Fiat 127 pour aller travailler, comme éducatrice et parfois la nuit, dans des institutions pour jeunes-filles en déshérence.
On passe un maximum de soirées ensemble, évidemment. Mais les nuits communes se font rares puisque nous sommes tous deux rentrés chez papa-maman.

Les vacances de Pâques nous voient débouler à Texel, une charmante petite ile au nord de la Hollande. Nous y plantons une tente (empruntée, de nouveau) dans un camping désert et balayé par les vents salés de la mer du Nord. Comme ailleurs quelques mois plus tôt, les nuits nous bercent de coups de cornes de brume lancés par les navires, cargos et autres tankers, croisant dans les parages.

La fin juin réserve cependant une surprise de taille : je suis (injustement) recalé dans les grandes largeurs ! Bon, tant pis pour eux et pour les enfants à venir : je ne serai pas instit.
Et je comprends incidemment que les études ne sont pas faites pour moi (et vice-versa). J’irai donc moi aussi au turbin mais, avant toute chose, je dois me soumettre à une obligation nationale : le service militaire. Il durait, à l’époque, 10 mois si on le faisait en Belgique et 8 mois si on le faisait en Allemagne, dans une des bases militaires belges mises au service des USA pour assurer la surveillance de leurs sites de missiles pointés vers l’ennemi (l’URSS, donc). J’opte évidemment pour la formule allemande et, tant qu’à faire, j’essaie de me faire recruter comme chauffeur (pour obtenir gratuitement mon permis poids-lourd). Mais ça ne marche pas et je suis retenu comme simple milicien avec une entrée en service au 1° décembre 1979.

e002ce080efa75b9659e59fba0f1e80fd75bc44e.jpeg
Dessins d'après photos

Après deux semaines de vacances estivales (et naturistes, tellement on avait aimé notre expérience hollandaise de l’année précédente) dans le sud de la France, je me fais engager dans une glacerie du groupe Saint Gobain, comme ouvrier-porteur de verre. J’avais déjà fait ça comme job étudiant, les deux années précédentes, pendant un mois chaque fois. Mais là, je ne tiens que deux semaines à tout casser !

En attendant le début du service militaire, je réponds à quelques annonces variées et finis par rejoindre la petite équipe commerciale namuroise de Balex-Le Super. Il s’agit tout simplement d’aller vendre des aspirateurs (Balex s’était fait une belle réputation) au porte-à-porte.
Ca m’occupera 2 mois et ce seront mes premiers contacts avec le monde de la vente (et je suivrai à cette occasion mes premières formations).

Passons sur les 8 mois de service militaire, que je n’ai pas vraiment aimé.
D’abord, parce que je ne suis pas vraiment quelqu’un qui aime rester dans le rang.
Ensuite, et c’est beaucoup plus ennuyeux, parce que la Fiat 127 rouge change de direction sans avoir mis son clignotant, sans même avoir ralenti. Bref, sans prévenir. C’est une fameuse grosse douche glacée qui me saisit un matin, à la caserne, au moment de la distribution du courrier. Adieu veaux, vaches, cochons, couvée. À la poubelle les projets ! Bref, passons.

Après que l’armée m’ait (provisoirement) libéré le 31 juillet 1980, je décide de retenter, quand même, mais c’est la dernière tentative, c’est promis, de retenter donc le coup des études. D’instit, de nouveau (je ne vois pas ce que je pourrais faire d’autre…). Avec une petite Honda 125 XL, un trail sympa qui me permettait d’aller à l’école à travers bois. Mais je ne tiens qu’un trimestre. Ça me saoule.

Et je prends la grande décision de ma vie : je serai chanteur !

e649988a9ac90d5dac46ffe914b9af64d747469c.jpeg

Il faut dire que, depuis mes 15 ans, j’écris et compose des chansons et que, en décembre 1980, j’ai participé à un petit concours régional pour auteurs-compositeurs amateurs. Concours à la suite duquel j’ai été invité à passer dans le poste (de radio, sur l’antenne régionale de la radio nationale). Émission à la suite de laquelle une de mes chansons a été diffusée plusieurs fois, recevant d’ailleurs un bon écho des auditeurs.

Mais mes parents, bien sûr, ne l’entendent pas de cette oreille : chanteur ? ce n’est pas un métier !
Branle-bas de combat, alerte maximum, appel au ban et à l’arrière-ban, tout le monde à son poste : Benoit coule !
Un tonton bien intentionné met mes parents sur la piste d’un commerce (ambulant, une représentation indépendante en fait) qui est à remettre suite au décès de son créateur. « Tu verras, tu gagneras bien ta vie, ce n’est pas difficile, je t’aiderai ».
Pas difficile ? Bien gagner ma vie ? Ca me parle !

Et donc rachat de cette petite entreprise commerciale, de son fond de commerce, de son fichier de clients. Et achat d’une voiture aussi, indispensable, parce que la Honda 125, hein...
Une Lancia Delta 1300. Essence. Choix débile mais guidé par la pub qui disait textuellement : « Une voiture pour les gagnants ! ». Et moi, je l’ai crue, la pub. J’étais naïf. Non, j’étais un poète ! C’était même marqué dans la case « profession » de ma carte d’identité. C’est bien la preuve !

Bref.
Comme je n’ai pas un sou en poche, emprunt (à du 16,5% d’intérêt annuel, on est en janvier 1981 !). Et comme il faut garantir cet emprunt, hypothèque sur la maison familiale…

(à suivre)

Dernière modification par Ben57 (05-03-2021 21:52:57)


Benoit

"Lagunette", une Dyane 6 Bleu Lagune de 1982, depuis janvier 2021
(longtemps après une Rouge Villalunga -neuve-, entre octobre 1982 et février 1986)

Hors ligne

#37 05-03-2021 21:36:20

Flupke
Vice-Président du DCF Correspondant Nord et (B)
Lieu : overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 14 186
Windows 10Chrome 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Bel épisode,

Texel un havre de paix plat, très plat, venteux, très venteux wink
Qui n'a pas voulu profiter du SM pour passer son permis !!! En tout les cas le matricule 81500 n'y a pas eu droit et à donc "glandé" pendant 10 mois wink

6c51d6923cbe37add8d34fdf20b7b7733b2ff3af.jpeg


L'épisode de la 127 se termine tristement, comme tu les dis, passons, par contre pour le 125 xl, j'espère que le nouvel inscrit sur le forum(Cadyane84) partagera des photos de sa 125xls, elles devraient te rappeler des souvenirs wink.

"Pas difficile ? Bien gagner ma vie ?" moi c'était "propre et bien payé" si j'avais su wink


vivement la suite


Tu peux jouer avec, mais pas te prendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

#38 05-03-2021 22:11:22

Dyaniste63
Secrétaire du DCF
Lieu : Auzat la Combelle (63)
Inscription : 21-07-2014
Messages : 9 246
LinuxChrome 83.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Quel beau récit une fois de plus.

Hors ligne

#39 24-03-2021 18:58:04

Ben57
Membre DCF
Lieu : Namur, Belgique
Inscription : 31-01-2021
Messages : 159
Windows 10Chrome 89.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Saison 2
Episode 2: janvier 1981 à octobre 1982

-----------------
Avant-propos :
Vous pouvez allègrement sauter cet épisode dans lequel il n’est absolument pas question de Dyane.
-----------------

Me voilà donc chef d'entreprise, à 23 ans et demi.
Sans expérience réelle, mis à part celle de la vente d'aspirateurs au porte-à-porte et quelques cours de marketing.
Mais question gestion, rien, nada, schnol, bernique!

Qu'importe! La chance sourit aux audacieux!

Première étape: regarnir le stock.
Un camion arrive donc d'Italie et dépose quelques palettes devant la maison de mes parents où il n'y a pas de garage, pas d'appentis, rien. Et donc, je monte des kilos de papier d'emballage au deuxième étage, dans la plus grande chambre que mes soeurs m'ont laissée.

Et me voilà parti sur les routes de Belgique et du Grand-Duché, mon catalogue sous le bras.

81ce544d796df25ea6dae9642a0b1aa9ec809f20.jpeg
289e161760d5e3f9af476c08ea855231dab99996.jpeg
4571643cc3e7db463153577905b23791ef7410f7.jpeg

Je découvre beaucoup de villes où je n'ai jamais mis les pieds. Et des commerçants charmants.
Les commandes rentrent. Le soir, j'emballe, j'expédie et je facture.
Rapidement, je pars m'installer à l'autre bout de la même rue où un rez-de-chaussée commercial est à louer. Deux pièces à front de rue et un WC.
Une pièce accueille mon stock, maintenant rangé sur des étagères solides, ainsi qu'un tréteau sur lequel je peux procéder aux emballages. J'installe dans l'autre pièce mon bureau et une machine à écrire.

Et un divan-lit. Parce que, hein bon, les parents c'est sympa mais maintenant que j'ai un semblant de chez-moi, je vais me dispenser de leurs remarques et conseils.
Car, oui, je l'avoue, j'ai un peu papillonné à droite et à gauche pendant ces mois-là, et butiné de même...

Seul souci dans tout ça (enfin, premier souci): le numéro de téléphone qui figure sur mes cartes de visite est celui de mes parents et la maison est vide toute la journée. Et même si j'installe rapidement un téléphone dans mon propre local, il n'y a personne pour répondre quand je suis sur la route. Ce n'est que bien plus tard que je m'équiperai d'un répondeur-enregistreur (le genre de petit joujou qui coûtait une fortune à l'époque; et on ne parlait pas encore de fax!)
Bref, je commence à louper des commandes et... à perdre des clients.

En juillet 1981, à la faveur d'un camp scout où je vais saluer un de mes potes animateur, je fais connaissance avec les intendantes qu'il a recrutées pour l'occasion. Il s'est d'ailleurs déjà approprié l'une d'elle.
L'autre est tout à fait charmante, tout à fait à mon goût, et le premier baiser est échangé le soir-même. Elle deviendra, dix ans plus tard, la maman de mes deux enfants.

Côté commerce, la situation se détériore lentement jusqu'à l'été suivant. Le rythme des commandes baisse et, surtout, le stock s'épuise. Et je n'ai pas d'argent pour le reconstituer.
Il faut dire que je dois rembourser chaque mois 16.000 bef (400 € non indexés), plus le loyer de mon local (300 € de mémoire). Et que je n'ai pas tout à fait compris la différence entre chiffre d'affaire et bénéfice: autrement dit, je dépense l'argent issu de mes ventes, et pas uniquement le bénéfice produit par celles-ci.
En juin 1982, les caisses sont vides.

Je suis contraint de revendre la Lancia Delta pour payer quelques échéances en retard.
Je suis contraint de renoncer à la location de mon deux-pièces.
Je suis contraint de m'installer, avec mon divan-lit et ce qui reste de mon stock, au deuxième étage d'une petite maison que ma soeur ainée loue avec son mari.
Je suis contraint de trouver dare-dare une source de revenus, faute de quoi la maison familiale, hypothéquée, sera saisie par la banque.
Je suis contraint de "repasser" au Peugeot 103 (un exemplaire d'occasion qui démarrait en marche arrière, je n'ai jamais compris).
Bref, c'est panique et cata à tous les étages.

Début juillet 1982, me voilà engagé par le service de tomographie computérisée (de scanner, autrement dit) de la clinique où je suis né.
Je n'y connais que dalle, je ne suis pas spécialement attiré par les malades et l'odeur des couloirs d'hôpital, mais je n'ai pas le choix: faut que j'assume.
Détail: mon salaire est de 24.000 bef (600 €) et un gros morceau disparaît au début de chaque mois. Autrement dit, et pour quelques mois: c'est pâtes tous les jours et loisirs au niveau 0...

J'essaie toutefois d'arrondir les fins de mois en visitant quelques clients proches, avec une voiture empruntée.
Et puis, il y a heureusement une partie des ventes qui se fait par correspondance (les étiquettes imprimées) et qui assure bon-an, mal-an un petit roulement d'argent frais.

Après quelques mois à ce régime -et aussi, sinon surtout, grâce au support d'un mécène qui rachète ma dette, la rembourse et me demande de lui rembourser sa mise à taux réduit, au fur et à mesure de mes possibilités -si, si, ça existait des gens comme ça!-, après quelques mois donc, la situation s'améliore un peu et me permet:

  • 1. de m'installer dans un petit appartement au premier étage d'une petite maison familiale (2 pièces + une cuisine faisant office de salle de bain)

    57f7c324d1abebf4c30990eef0c75b58e79e65f6.jpeg
    28557311dbdf576ee13dac911d2c5dd92d1e8a74.jpeg
    cb902d2ce1803de233b6c1e573ffb0f44bd8bd42.jpeg

  • 2. d'acheter un appareil photo reflex -d'occasion, hein, un Minolta X700- (enfin! pour un fils de photographe)

  • 3. d'acheter une voiture pas chère...

Et voilà donc la Dyane qui re-pointe le bout de son nez, vous l'aurez deviné,... et qui ouvre la porte à la saison 3!

NB: je n'ai pas retrouvé d'archive d'époque et ai donc pris quelques photos de mon catalogue Chardex, que j'ai toujours. Je sais, je vous ai habitué à mieux, mais on fait avec ce qu'on a et c'est disette pour tout le monde, na!
PS: j'ai donc finalement retrouvé quelques selfies de l'époque (quand on ne disait pas encore selfie mais juste autoportraits...)

Dernière modification par Ben57 (24-05-2021 17:08:57)


Benoit

"Lagunette", une Dyane 6 Bleu Lagune de 1982, depuis janvier 2021
(longtemps après une Rouge Villalunga -neuve-, entre octobre 1982 et février 1986)

Hors ligne

#40 25-03-2021 02:08:17

Flupke
Vice-Président du DCF Correspondant Nord et (B)
Lieu : overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 14 186
Windows 10Chrome 89.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

en faite c'est beaucoup plus captivant que Casa de papel, vivement la saison 3 wink


Tu peux jouer avec, mais pas te prendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

#41 24-05-2021 17:53:34

Ben57
Membre DCF
Lieu : Namur, Belgique
Inscription : 31-01-2021
Messages : 159
Windows 10Chrome 90.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Saison 3
Episode 1: octobre 1982 à septembre 1983

"Et voilà donc la Dyane qui re-pointe le bout de son nez, vous l'aurez deviné,... et qui ouvre la porte à la saison 3!", disais-je en terminant l'épisode précédent.

De fait, ma situation s'étant stabilisée -à défaut de s'être améliorée-, je commande une Dyane 6 rouge Villalunga, sièges en skaï noir, banquette à l'avant, banquette repliable à l'arrière, avec un rétro à droite.
Je lui ajoute très rapidement des phares à longue portée: un réel plus!

Je n'ai, bizarrement, aucune photo des premiers mois. En tout cas pas de photos de la Dyane.
Sans doute n'ai-je acheté un appareil photo qu'à l'approche des vacances 1983, à moins que j'en aie emprunté un...

d1e20f1f3a53cd3ff04e933dcf9141223cf5fb8a.jpeg

Bref, nous voilà partis!
Avec mon amoureuse, nous mettons le cap sur le sud: direction Aniane, un petit village proche de Gignac, dans l'Hérault, où se trouve un petit camping où elle a accepté de "tester" le naturisme.
Les cinq premières minutes passées, elle adopte avec plaisir cette façon de passer des vacances. Plaisir d'autant plus grand, pour elle, lors du passage à la douche: pas besoin de se contorsionner dans une micro-cabine mouillée, avant et après s'être rincée! C'est au grand air qu'on s'essuie, qu'on se sèche, qu'on se lave les dents.
Et on passera là une très agréable première semaine de vacances.

0a1236910d3f7d3566eb963d738af92f8b3a93c6.jpeg

Car le deal était que, au cas où ça ne lui plairait pas, nous réservions la deuxième semaine dans un camping "textile". 
Et donc, bien qu'on saurait volontiers prolongé à Aniane, cap sur Cavalaire où nous avions réservé un emplacement (et payé les arrhes)!
J'avais passé deux fois des vacances familiales dans ce petit port et j'en avais gardé un excellent souvenir, autant que des environs, d'ailleurs (Ah! Port Cros!).

Lors de ces séjours, nous avons bien entendu visité les alentours.
Et, comme, une fois à Cavalaire, ça nous manquait à tous les deux de pouvoir nager tout nu, nous avons repéré une plage ad-hoc en bas de Ramatuelle.
Je pense qu'il s'agissait de la plage dite de "La douane" (que David Hamilton avait choisie comme décor de certaines scènes dans 1 voire 2 de ses films), à l'est de la "Bastide Blanche".

ea0baa62b81bf630b11dcf47706cd0ab56013331.jpeg

On prend donc de petits chemins dans la garrigue...

e76a65c807b1339e6b3ef7a3e2260094fea0a23f.jpeg

... pour arriver au-dessus de cette plage et découvrir le panorama ci-dessous. Mais on ne trouve pas le moyen de rejoindre le parking en contrebas...

5b7769ea10d4e201ec2ab931f5a6de1a4678be5c.jpeg

Si bien que, après avoir examiné le terrain, on décide de descendre en ligne droite, sur de gros rochers lisses et potentiellement glissants...
A vue de nez, c'était du genre 35-45% de pente... Bien plus impressionnant en tout cas que ce que laissent supposer les photos:

8fde0eca8a0bcc94d000bd84ae3a543855426ac8.jpeg
3925f48a7bd70aa207b647c09d44abd197075a41.jpeg

Les fins observateurs remarqueront qu'il manque les essuie-glaces: on se les était fait voler un peu plus tôt, à Cavalaire...

Mais toutes les bonnes choses ont une fin (fut-elle temporaire) et, la mi-septembre arrivant, il nous a bien vite fallu reprendre la route du Nord.
En passant par le Lac de Sainte Croix...

41964db037d761e7225d9a9062c850c8e6162b63.jpeg
ce6a3c4281c38311da8dd0c05fb7bf061ab880a7.jpeg
1402e20d6ca47485e81cb6e0e35a51b7cd587e65.jpeg

NB: tout psychanalyste de base trouverait encore là une des raisons pour lesquelles j'ai racheté une Dyane en 2021, à presque 64 ans.
Il y lirait autant de la nostalgie de mes 26 ans qu'un désir enfoui de reconstituer ce que j'ai vécu, il y a près de 40 ans, grâce à (et dans) cette voiture...
Ce serait pourtant trop simple...


(à suivre)

Dernière modification par Ben57 (26-05-2021 18:06:16)


Benoit

"Lagunette", une Dyane 6 Bleu Lagune de 1982, depuis janvier 2021
(longtemps après une Rouge Villalunga -neuve-, entre octobre 1982 et février 1986)

Hors ligne

#42 24-05-2021 19:59:42

Flupke
Vice-Président du DCF Correspondant Nord et (B)
Lieu : overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 14 186
Windows 10Chrome 90.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Cette saison 3 commence très bien, j'adore.

En comparaison avec mon passé,
-en février 82, à 2 mois d'avoir terminé mon service militaire, j'étais, sans le vouloir, porté déserteur !!
e75ba446aba8d95b3312ccaaa50a725e25c800cb.jpeg





-Juin 83, j'achetais ma toute première voiture, une R11 neuve une des premières immatriculées en Belgique (j'aurais mieux fait de suivre ma 1ère idée d'acheter une Golf).
868a82d900dad33b0d21f82b6a5ae4e6e59d3d93.jpeg







-David Hamilton me rappelle certaines découvertes lorsque j'étais (pré)pubère wink
-Je ferme les yeux sur la photo des fessiers offerts sans pudeur aux rayons agressifs du soleil(ça doit faire mal un coup soleil à cet endroit).
-Le superbe lac de Sainte-Croix, je me suis promis d'y retourner ....non plus en Xantia, mais  en Dyane.
47602285f4346624647e8ca82ddaee9887f18302.jpeg
celui qui reconnait le chanteur sur mon t-shirt gagne........toute mon estime wink il est de l'époque dont on parle et toujours en fonction(pas le t-shirt hein)


-A 26 ans je ressemblais à ça (on ne rigole pas).
1b0ec1f905520067a0443d609bd7cb943aa78450.jpeg




NB: tout psychanalyste de base ne trouverait là aucune des raisons pour lesquelles j'ai acheté une Dyane en 2013, à presque 51 ans.
Il y lirait autant de la nostalgie de mes 26 ans qu'un désir enfouit de reconstituer ce que j'ai vécu, il y a près de 33 ans, grâce à cette saga, en plusieurs saisons, que tu nous contes
Ce serait pourtant trop simple...

Merci Ben wink


Tu peux jouer avec, mais pas te prendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

#43 24-05-2021 20:40:52

Dyaniste63
Secrétaire du DCF
Lieu : Auzat la Combelle (63)
Inscription : 21-07-2014
Messages : 9 246
LinuxChrome 83.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Très sympa cette histoire de vacance 😊

Hors ligne

#44 24-05-2021 21:33:11

dyanepete
Membre DCF
Lieu : Etretat, pays de Caux !
Inscription : 07-06-2018
Messages : 1 335
Site Web
Windows 10Firefox 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Bravo !

Bon alors Aniane, j'y suis allé... certes 10 ans plus tard.
Je ne pense pas qu'il y avait des naturistes dans le coin, mon camping avait la particularité d'héberger une source dans un arbre...

Pour le lac de Ste Croix, j'y suis allé plusieurs fois dont la dernière à l'été 2019. C'est effectivement magnifique.

Pour avoir été à poil sur la plage, ça m'est arrivé (nuitamment je l'avoue).

Pour la dyane, c'est une histoire familiale.

Bref pas de quoi inspirer un psy, mais ces histoires m'inspire des souvenirs ineffaçables.

Amidyanement,
P.

Hors ligne

#45 25-05-2021 07:21:02

EricF
Membre DCF
Lieu : Bar Le Duc
Inscription : 17-12-2012
Messages : 3 533
Windows XPChrome 49.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Robert ?


2cv AZAM 1966 gris dandy, Dyane 1970 jaune calabre, Gspecial 1976 bleue petrel, et CX Athena 1981

Hors ligne

#46 25-05-2021 08:56:12

Flupke
Vice-Président du DCF Correspondant Nord et (B)
Lieu : overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 14 186
Windows 10Chrome 90.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

EricF a écrit :

Robert ?

oui mais c'était facile pour toi wink


Tu peux jouer avec, mais pas te prendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

#47 25-05-2021 11:47:27

claudedevottem
Membre DCF
Lieu : Vottem ( province de liège )
Inscription : 20-01-2015
Messages : 2 216
Windows 10Chrome 90.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

et Wesson  roll
pour toi aussi Claude big_smile


Ce n'est qu'en essayant continuellement, que l'on finit par réussir
Ou, en d'autres termes : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche .
devises shadock

Hors ligne

#48 25-05-2021 21:01:43

arnaudhontoir
Membre DCF
Lieu : Mons
Inscription : 04-04-2021
Messages : 50
AndroidFirefox 88.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Pour des jeunes comme moi qui n'ont pas connu l'époque où les voitures qu'on qualifie <d'ancêtres > aujourd'hui étaient la norme, le temps des choses simples, ce post me rend rêveur...

Merci pour ces beaux témoignages (qui font aussi partie du patrimoine, au même titre que nos autos) 😉

Hors ligne

#49 26-05-2021 10:59:57

Ben57
Membre DCF
Lieu : Namur, Belgique
Inscription : 31-01-2021
Messages : 159
Windows 10Chrome 90.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

Saison 3
Episode 2: septembre 1983 à septembre 1985

La vie s'écoule ensuite gentiment: ma copine retrouve son lit chez ses parents et les bancs de la fac où elle entame sa 3° année d'études en informatique; je retrouve mon petit appartement, le scanner et les salles de radiologie; je tente de rentabiliser encore un peu mon commerce d'emballages-cadeaux pour lequel je travaillotte en dehors de mes heures à la clinique, assurant un service minimum (très peu de visites et plus du tout de prospection).
La Dyane nous emmène à gauche et à droite, pour de courtes balades dans la région.

Après le retour des vacances, j'ai installé des sièges avant de R5 GTL dans la Dyane.
J'ai le dos fragile et sensible ainsi que l'habitude de conduire avec le dos bien plus incliné que ce que propose le dossier fixe d'origine.
Je n'ai retrouvé aucune photo de cette transformation (super efficace, au demeurant!).
Le seul témoignage qui subsiste apparaît (presque en ombre) sur une photo, plus loin dans cet épisode.
En voici un agrandissement:
3fd14f600d583228f24c973f126efc57d17b07aa.jpeg

Au printemps 1984, je réalise un vieux rêve en adoptant un chiot trouvé dans un refuge.
Un zinneke, comme on dit chez nous. Autrement dit: un bâtard à qui je donne le nom de Pixel.

b462b94f24f6e776a7eb1e333d9d964ccbdab7a7.jpeg

C'est lui, ou plutôt c'est elle qui égaiera nos vacances d'été 1984, pendant lesquelles nous nous contenterons de quelques jours à la mer du nord, à Blankenberge où nous rejoignons une partie de ma famille. Une étudiante et un failli ne roulent pas sur l'or, vous l'aurez compris.

Et le traintrain reprend:
Après ces courtes vacances, ma copine retrouve son lit chez ses parents et les bancs de la fac où elle entame sa 4° année d'études en informatique; je retrouve mon petit appartement, le scanner et les salles de radiologie; je tente de rentabiliser encore un peu mon commerce d'emballages-cadeaux pour lequel je travaillotte en dehors de mes heures à la clinique, assurant un service minimum (très peu de visites et plus du tout de prospection).
La Dyane nous emmène à gauche et à droite, pour de courtes balades dans la région. (si vous avez une impression de déjà lu, c'est normal! Traintrain, que je vous ai dit!).

Arrive, enfin, l'été 1985 et nos deuxièmes vacances "en couple" depuis 4 ans qu'on est ensemble.
On reprend la route vers le sud, en Dyane bien sûr, et avec Pixel à bord, évidemment.
Et chargés comme des boeufs: pour laisser un peu de place au chien dans le coffre, on a mis une malle (cantine) en métal sur un "fixe-au-toit" (appellation d'époque contrôlée) récupéré du break Peugeot 504 7 places de mes parents.

9fbebcb0a7c2caa8bdcd8e54fd280e29bc46a701.jpeg
16fcd56418906f238f30275f6780ddbf290c013b.jpeg
7faf52b760af3ba4b5656edfc739c555fb9ab17c.jpeg
3 Dyane pour le prix d'une!

Destination?
L'autre côté du Rhône par rapport à la fois précédente.
Forcalquier, dans les Alpes de Haute-Provence, pour être plus précis. Enfin, Limans, un petit village à côté.
Une fois encore pour limiter les coûts, on a choisi de partir très hors saison. Carrément fin août.
Au départ, la Dyane affiche 48.369 km au compteur. En presque 3 ans, donc. Rien d'extraordinaire, en somme.
Vitesse moyenne entre Namur et notre destination? 67,5 km/h!
On évite, bien entendu, de prendre les autoroutes...

Et on s'installe (cela surprendra-t-il quelqu'un?) dans un petit camping naturiste.

57c9d0f9881604a7a38499ababf623786961fa6d.jpeg
spécial dédicace pour Flupke

4dafc2ddf13396cfe623fe8ea2d8cd0739685606.jpeg

On part aussi à la découverte de cette très chouette région: Gordes, le Mont Ventoux, Fontaines de Vaucluse, l'Isle sur la Sorgue, une jolie abbaye dont j'ai oublié le nom, et même Avignon, le pont du Gard et les cascades du Sautadet...

Et, bien sûr, les impressionnantes gorges du Verdon!
En repassant, forcément, par le Lac de Sainte Croix.

1878534337f6c84a829cc7a2a558ba28d8fdbbc8.jpeg
8ba7141eb421f30b82392788046577327f7bf68f.jpeg
b8f0c2b83b739b941e56c9c1593f93465ad59421.jpeg
53316bb13a534fc1db06798e6a9085593612d039.jpeg

Anecdote à propos de ce trajet: le pare-brise était brisé, et donc absent.
On s'était donc arrêté à Manosque pour commander un pare-brise neuf avant d'attaquer le route des Gorges... cheveux doublement au vent.
Je me souvenais que, pour éviter d'abîmer la capote, on l'avait entièrement enroulée: ce n'était apparemment pas le cas (ou peut-être l'avions-nous enroulée plus tard, ou l'avions-nous redéroulée à un moment...).

Belle quinzaine de vacances, en tout cas!
Qui, comme toutes les vacances, ont une fin...

6684cfaf84961bda949bf047272db83476445d57.jpeg

Retour en Belgique à une moyenne de 74,5 km/h.

Bilan des courses: 3.021 km parcourus pendant ces vacances et 7,67 L/100 de conso moyenne (budget essence: 8.448 bef (+/- 200 €) pour 232 litres, histoire de faire rêver...).

NB: tout psychanalyste de base trouverait encore là une des raisons pour lesquelles j'ai racheté une Dyane en 2021, à presque 64 ans.
Il y lirait autant de la nostalgie de mes 21 à 28 ans qu'un désir enfoui de reconstituer ce que j'ai vécu, il y a près de 40 ans, grâce à (et dans) cette voiture...
Ce serait pourtant trop simple...

Dernière modification par Ben57 (26-05-2021 18:10:15)


Benoit

"Lagunette", une Dyane 6 Bleu Lagune de 1982, depuis janvier 2021
(longtemps après une Rouge Villalunga -neuve-, entre octobre 1982 et février 1986)

Hors ligne

#50 26-05-2021 17:25:14

Flupke
Vice-Président du DCF Correspondant Nord et (B)
Lieu : overijse / Belgique
Inscription : 29-09-2013
Messages : 14 186
Windows 10Chrome 90.0

Re : Un Dyaniste sur le divan... (je vous dis tout, ou presque)

génial et trop fort la photo avec.......(non pas celle-là big_smile) .....les 3 Dyane wink


Tu peux jouer avec, mais pas te prendre après                                             
TWINIE Dyane6 1981 AC539 Jade 1ère pour moi
Twinie et ses travaux
RADEGONDEKE Dyane6 1983 AC069 Nevada je m'occupe de Radegonde

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans cette rubrique: 0, invités: 1
[Bot] CCBot

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

[ Générées en 0.055 secondes, 7 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 1.8 Mio (pic d'utilisation : 1.87 Mio) ]